traces

Y a-t-il vraiment quelque chose plutôt que rien ? Parce qu’avant que ça commence, bien sûr, il n’y avait rien, le vide, l’obscurité, annata, que dalle, quoi ! Et maintenant, enfin, il y a quelque chose. Du moins un début de quelque chose, des traces d’existence !

Alors suivons les traces, on verra bien où ça mène…

Is there really something rather than nothing? Because before the beginning, it wasn’t anything, just emptiness, darkness, « annata », zilch! And now, there is something. At least a beginning of something, some traces of existence!

So let’s follow the traces, we’ll see where it goes…


 
%d blogueurs aiment cette page :